Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Electricité > Rumeurs…
 
    Rumeurs…  
    Pierre-André Magnin - Energie Environnement, automne/hiver 2001 - 2001-09-01      
       
allumage électronique   Les luminaires à tubes fluorescents des années 2000 ne vibrent plus, leur lumière n'est plus blafarde, et ils ne produisent plus ce bourdonnement agaçant. A condition de choisir les bons modèles, car ceux du siècle passé(!) sont encore sur le marché (ils vont très bien pour le garage).  
    Optez pour un dispositif d'allumage électronique. Et si vous désirez une lumière chaleureuse, choisissez des tubes ou des lampes économes portant le label tri-bandes ou le code 827.  
Eteignez donc
ces néons…
  C'est une rumeur qui ne veut pas… s'éteindre : il est faux de croire qu'un tube fluorescent (ou une lampe économe) consomme - dans la seconde où on le met en service - autant d'électricité que s'il restait allumé pendant une heure. Si c'était vrai, les fusibles sauteraient à chaque fois !  
    Cependant, cette rumeur a un fond de vérité: durant les 30 secondes qui suivent l'enclenchement, les anciens systèmes d'allumage des tubes lumineux (ballast magnétique) consomment autant de courant électrique que pendant deux minutes et demi de fonctionnement normal. Munis de dispositifs d'allumage électronique, les nouveaux luminaires à tubes fluorescents et les nouvelles lampes économes n'ont plus ce petit défaut qui ne méritait pas une telle rumeur. Par contre, comme ces lampes doivent chauffer deux ou trois minutes pour produire leur pleine lumière, l'éclairage fluorescent n'est pas indiqué pour des lieux qui ne demandent que quelques minutes de clarté - les WC, par exemple. Et pour leur assurer une plus longue durée de vie, on peut les laisser refroidir avant de les ré-enclencher. Comptez trois minutes pour une lampe économe, et dix pour un tube fluorescent.  
… qui ne sont pas
des néons !
  Un détail encore : les tubes fluorescents ne sont pas des "néons", car il ne contiennent pas ce gaz. On a appelé ainsi les premiers tubes lumineux, inventés en 1910 et remplis de néon (sans poudre fluorescente). Ils répandent une lumière rouge et sont encore utilisés pour réaliser des enseignes publicitaires.  
Basse tension ne veut pas
dire Basse consommation
  Ce n'est pas parce qu'elles sont à basse tension (12 volt) que les petites lampes halogènes consomment moins d'énergie. C'est la puissance (en watt) qui est déterminante. A puissance égale, les lampes halogènes ont une efficacité lumineuse légèrement plus élevée que les lampes à incandescence ordinaires, surtout si elles portent le label "IRC". Mais sans atteindre les performances de l'éclairage fluorescent.  
     
       
  top Energie Environnement, automne/hiver 2001 - 2001-09-01