Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Electricité > Ne pas jeter à la poubelle !
 
    Ne pas jeter à la poubelle !  
    Pierre-André Magnin - Energie Environnement, automne/hiver 2001 - 2001-09-01      
    Certaines lampes économes ressemblent tellement à des ampoules ordinaires qu'on pourrait les jeter par mégarde à la poubelle.  
    Au moment de s'en débarrasser, il faut se souvenir qu'une telle ampoule contient un tube fluorescent et un circuit électronique. il faut la ramener au magasin ou la déposer dans un centre de tri qui accepte les tubes fluorescents. Les composants électroniques contiennent des métaux lourds, et tous les tubes abritent une goutte de mercure et un mélange poudreux dont certains éléments sont malvenus dans l'environnement.  
    Sur tous les déchets d'éclairage que nous recevons, seulement 1 à 2% sont des lampes économes, explique jean François Equey, responsable de Recybat à Aclens (VD), l'une des quatre entreprises helvétiques qui s'occupent de ce recyclage. "Il y a sans doute deux raisons à ce faible retour. Premièrement, les lampes économes se vendent en masse seulement depuis quelques années. La plupart ne sont donc pas encore arrivées en fin de vie. Deuxièmement, ces lampes sont achetées plutôt par des particuliers, qui les jettent malheureusement à la poubelle dès qu'elles sont hors d'usage. Les grandes entreprises et les collectivités publiques, elles, préfèrent les tubes fluorescents qui sont économiquement encore plus rentables. Et elles doivent les faire parvenir chez les recycleurs, car l'Ordonnance fédérale sur les déchets spéciaux oblige à récupérer les lampes fluorescentes, si on doit en débarrasser douze ou davantage.  
    Bien recyclés, les tubes fluorescents et les ampoules économes ont - grâce à leur faible consommation d'énergie et à leur très longue durée de vie- un bilan environnemental bien meilleur que les ampoules ordinaires ou les lampes halogènes.  
       
  top Energie Environnement, automne/hiver 2001 - 2001-09-01