Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Humour Presse Voyages  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Vrac > A Genève, années 60 > Genève, les belles années 60
 
    Genève, les belles années 60  
    Cahier spécial, Luc Debraine - L'Hebdo - 2011-03-10      
    Grands travaux, grandes idées  
   

Le pont du Mont-Blanc en 1963. Des trams, 2CV, VW, Dauphine ou Simca, des Vespa, un parking sous les arbres…
 
    Elan sans précédent. Haute conjoncture et poussée démographique cham¬boulent la ville. L'école change, émancipation et contestation sont dans l'air …  
    Dans la mémoire collective, les années 60 sont les premières à clairement s'afficher en couleur. Pour la bonne raison que les mass media commencent à épauler le noir et blanc, toujours dominant comme le suggèrent les pages suivantes, par toutes les nuances du spectre chromatique. Mais aussi parce que ces années-là, toniques et effrontées, aiment les teintes vives. L'Hebdo quitte donc le sépia de l'époque 1900, objet d'une précédente série en images, pour documenter les folles "sixties"avec de larges touches de quadrichromie.  
    Pour Genève, première étape de notre tour des années 60, la décennie est celle d'un développement sans précédent. Démographique, tout d'abord, ce qui contraint les autorités à se lancer dans un programme pharaonique de "cités satellites"jamais vu en Suisse. Les barres de Meyrin et du Lignon sortent de terre, offrant des logements modernes à des dizaines de milliers de personnes. Certains, vers 1965, entrevoient une Genève future peuplée de 800'000 habitants alors que le canton n'en compte que 300'000, et la ville 175'000. Donc on bétonne avec une ampleur inédite : la ligne brisée formée par la Cité du Lignon mesure un kilomètre. On construit également nombre de collèges en préfabriqué. Car sous l'impulsion du socialiste André Chavanne, en charge de l'Instruction publique, et le politicien genevois le plus populaire de l'après-guerre, l'école se démocratise. La création du Cycle d'orientation, qui ne tarde pas à adopter la mixité filles-garçons, garantit de meilleures chances scolaires et professionnelles aux adolescents.  
    Mixité ? Egalité, plutôt : les femmes prennent enfin le droit de vote cantonal et communal, deviennent maire, présidente du Grand Conseil, gendarmes, contrôleuses dans les transports en commun … Mais la tolérance a ses limites. La haute conjoncture économique attire aussi bien des travailleurs immigrés que des employés d'entreprise ou fonctionnaires internationaux. L'afflux est tel que beaucoup s'en émeuvent, parlant de "saturation". Genève est l'une des premières régions de Suisse à connaître un large mouvement xénophobe, concrétisé en 1965 par la naissance du mouvement des Vigilants, hostiles à la surpopulation étrangère. En attendant, une autre cité, celle-ci d'urgence, est bâtie dans le Val d'Arve pour accueillir les saisonniers.  
    Si la Genève internationale se développe encore, le CERN met en marche un synchroton, alors le plus puissant accélérateur de particules. Il reçoit même par avion la plus grande "calculatrice électronique", lisez "ordinateur", d'Europe. La modernité s'étale également du côté de Cointrin, où l'aéroport inaugure de nouvelles installations, ultramodernes, elles aussi sans équivalent européen. Comme l'est la Cité universitaire de Champel.  
    A propos : la décade est aussi celle de la contestation. Des manifestations sont organisées contre les explosions atomiques et la guerre au Vietnam. Avec quelques mois de retard sur les Parisiens, les étudiants genevois occupent le rectorat de l'université, taguent (le mot n'existe pas encore, d'accord) les murs de la ville. Mais le mouvement s'apaise aussi vite qu'il était apparu. Les passions sont en revanche vives lors de l'interminable procès Jaccoud, notable accusé d'un assassinat dans une mystérieuse affaire de mœurs. Passion également pour des personnalités aussi différentes que Johnny Hallyday et Paul VI, premier pape à poser pied sur sol genevois depuis 1418…  
    Bref, Genève, dans les années 60, accélère le rythme de sa propre machine à particules sociales, politiques, économiques ou culturelles. Un élan à l'énergie alors inédite, et dont les effets sont toujours perceptibles aujourd'hui.  
   

Galerie d'images

 
   

Prestige. Construit en 1960 sur la rive droite du Léman, à côté du Palais Wilson, l'Hôtel Président comprend 200 chambres offrant une vue latéral sur le lac.
 
   

Contestation. Manifestation contre la guerre au Vietnam sur la plaine de Plainpalais le 21 avril 1965.
 
   

Johnny Hallyday. Le chanteur fait fondre la patinoire des Vernets le 23 novembre 1963. Plus de 4'000 fans applaudissent le chanteur, 20 ans tout ronds.
 
   

Rudolf Noureev. Le 2 août 1961 au Théâtre de Verdure, parc La Grange. Le danseur apatride fait alors partie du Ballet international du Marquis de Cuevas.
 
   

Louis Armstrong. Le légendaire jazzman à son arrivée à Cointrin le 10 janvier 1961.
 
   

Michel Simon. Le comédien signe un autographe sur la promenade de la Treille le 17 août 1965. Né à Genève en 1895, il y tourne un téléfilm.
 
   

Che Guevara. Le révolutionnaire, alors ministre cubain de lIndustrie, donne une conférence de presse le 31 mars 1964 dans le cadre de la première Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement. Le Che est monté le jour même à la tribune de l'ONU.
 
   

Protocole. Le shah d'Iran et son épouse, l'impératrice Farah Diba, à leur arrivée à Cointrin le 3 mai 1962.
 
   

Un pape à Genève. Paul VI donne ne messe en plein airau parc La Grangele 10 juin 1969. C'est la première visite d'un pape depuis 1418…
 
   

Saisonniers. Départ de travailleurs espagnols et italiens à la gare de Cornavin le 22 décembre 1961.
 
   

Graphisme. L'affiche du Salon de l'automobile de 1963.
 
   

Salon de l'auto. La 38e édition du Salon se tient du 14 au 24 mars 1968 au Palais des expositions de Plainpalais.
 
   

Modèle futuriste. Une hôtesse contemple un prototype fuselé au Salon de l'auto en mars 1961.
 
   

La Placette. Inauguration du grand magasin le 5 septembre 1967 à la rue de Coutance, à l'endroit même où a vécu enfant Jean-Jacques Rousseau. La fresque du nouveau magasin a été réalisée par Hans Erni.
 
   

Autoroute. L'inauguration de la voie rapide entre Genève et Lausanne le 23 avril 1964 en présence, notamment, de Hans-Peter Tschudi, chef du Département fédéral de l'intérieur.
 
   

Hôtel Intercontinental. Avec 17 étages et 400 chambres, il est alors le plus grand de Suisse, ici vers 1965.
 
   

L'organisation mondiale de la santé. Le siège de l'OMS est dessiné par Jean Tschumi. Le bâtiement de huit étages est inauguré en 1966.
 
   

Aéroport. La nouvelle aérogare est inaugurée le 17 mai 1968. Elle est prévue pour 5 millions de passagers par an. Le seuil sera franchi en 1985.
 
   

Télévision. La tour de la Télévision suisse romande, en construction, le 15 octobre 1969.
 
   

Le Lignon. L'imposante cité satellite le 26 septembre 1966, alors qu'elle est encore en construction. Elle est prévue pour accueiller 10'000 habitants.
 
   

Radar. La police genevoise adopte un "nouveau et efficace procédé pour lutter contre la vitesse de certains conducteurs de voiture". 6 juin 1962.
 
   

Boîte aux lettres. Destinée aux automobilistes, la boîte jaune est installée au rond-point de Rive. 5 juillet 1960.
 
   

Feux automatiques. Le nouveau dispositif télécommandé permet aux piétons de traverser en sécurité la rue de Lausanne. 25 octobre 1961.
 
   

Particules. Un caméraman de la télévision filme le synchroton du CERN. Les images sont transmises en direct aux Etats-Unis. 23 juillet 1962.
 
   

Santé. Diagnostic électronique à l'Hôpital cantonal en février 1964.
 
   

Receveuse. La première contrôleuse de la Compagnie genevoise des tramways électriques (CGTE), le 30 mai 1960.
 
   

Défilé de mode. Les mannequins de chez Christian FDior dans le hall de l'aéroport de Cointrin, le 4 février 1962. La maison Christian Dior assure dans ces années-là plus de la moitié des exportations de la couture française.
 
   

Couettes. Une hôtese pose devant une Ford Thunderbird au Salon de l'automobile en mars 1960.
 
   

Mannequin. Séance de maquillage à l'Ecole de mannequins en 1961.
 
   

Patinage. Glissades hivernales en veste de cuir ou costume cravate à la patinoire des Vernets dans les années 60.
 
   

Antinucléaire. Une manifestation féminine contre les essais atomiques. Place des Nations, 29 mai 1962.
 
   

Antiautoriés. Marche de protestation des étudiants de l'université le 10 novembre 1969.
 
       
  top L'Hebdo - 2011-03-10