Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Univers > Les nouvelles planètes : entre celles qu'on découvre et celles qu'on croyait connaître
 
    Les nouvelles planètes : entre celles qu'on découvre et celles qu'on croyait connaître  
    Hors série - Science & Vie - 1996-09-01      
    Neuf planètes gravitent autour du Soleil. Dans l'ordre : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.  
    Début août, une équipe de la NASA annonce une découverte stupéfiante. L'analyse d'une météorite d'origine martienne aurait révélé les traces chimiques d'une vie ancienne sur la planète rouge : des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des oxydes et des sulfures de fer, associés à des filaments qui pourraient être des vestiges de nanobactéries fossilisées. Ce n'est encore là qu'un faisceau de présomptions, pas des preuves. Il faudra y voir de plus près la NASA en a aussitôt rappelé son intention. Un moment en veilleuse, les grands programmes d'exploration de Mars, prévus pour le premier quart du siècle prochain, vont repartir de plus belle …  
    Laissons le système solaire. Autour d'autres étoiles, de nouvelles planètes ont été détectées. Il s'agit de planètes géantes, des Jupiter de grande taille, les seules que nous soyons aujourd'hui capables de repérer. Avec les progrès des techniques d'observation et les diverses méthodes dont ils disposent, les astronomes spécialisés sont cependant confiants pour l'avenir. C'est beaucoup plus de planètes géantes qu'ils espèrent découvrir, en attendant de nouvelles Terre …  
    Voici peu, une sonde a plongé dans l'épaisseur de Jupiter. Au cours de sa descente, elle a analysé la composition chimique de l'atmosphère jovienne à différentes profondeurs, ausculté les nuages, mesuré la vitesse des vents, déterminé la grandeur du champ magnétique … En une petite heure, elle a rassemblé des données que les spécialistes mettront des années à digérer. L'année prochaine, une autre sonde sera envoyée sur Saturne. Elle parviendra à destination sept ans plus tard. On en attend beaucoup, s'agissant de percer les secrets de la planète aux anneaux et de son satellite Titan, dont la chimie carbonée intrigue depuis plus de dix ans …  
    A l'exception de Pluton, toutes les planètes du système solaire ont à ce jour été visitées par des engins spatiaux. Plus de soixante satellites ont été répertoriés, dont beaucoup ont pu être photographiés. Ils forment une population étonnamment diversifiée dans leurs origines, leurs conditions de surface, leurs fonctionnements internes. On a donc découvert qu'ils avaient une histoire, certains ayant cessé d'évoluer sitôt refroidis, d'autres ayant poursuivi leur évolution …  
    Les satellites ne sont pas seuls à avoir une histoire. Chaque planète a la sienne, que les spécialistes tentent de reconstituer à partir des indices présents. Mars fut un moment recouverte d'eau à l'état liquide et connut des volcans actifs. Puis tout gela. Mercure, la plus proche planète du Soleil, perdit très rapidement ses éléments légers. Elle devint une petite masse très dense, ouverte aux flux des particules solaires, et le siège de puissants phénomènes électromagnétiques encore mal compris …  
    L'histoire planétaire qui nous concerne de plus près est évidemment celle de la Terre. A la bonne distance du Soleil, ni trop chaude, ni trop froide, notre planète est la seule, jusqu'à nouvel ordre, sur laquelle la matière a pu s'auto-organiser pour donner naissance à la complexité vivante. Certes, mais sans la Lune, probablement née d'une collision géante entre la proto-Terre et un planétoïde de la masse de Mars, que serait-il arrivé ? Autre chose, sans aucun doute. Car la Lune ne fait pas qu'engendrer les marées. Elle contrôle aussi la variation angulaire de l'axe de rotation de la Terre, ce qui contribue à maintenir sur notre planète un climat globalement tempéré …  
    On le voit, repérées depuis l'Antiquité, fondatrices de la physique moderne à travers Copernic, Galilée, Kepler et Newton, les planètes - encore des vieilles lunes il y a peu - sont aujourd'hui entrées dans un champ d'étude totalement renouvelé. Les astronomes et les astrophysiciens ne sont plus seuls à s'en occuper. D'autres acteurs les ont rejoints les chimistes, les spécialistes des climats, les géophysiciens et les biologistes, chacun avec ses questions, ses instruments et ses modèles. Quant aux théoriciens, ils constatent, grâce à leurs moyens de calcul, que le système solaire, longtemps tenu pour un modèle de stabilité et de régularité, est sans doute moins stable qu'il n'y paraît.  
    Fécondée par ces nouvelles approches, partie à la découverte de mondes extrasolaires, la planétologie est en train de devenir l'une des branches les plus fascinantes de la science des prochaines décennies.  
Sommaire   Les nouvelles planètes  
    Mouvements planétaires : entre l'ordre et le chaos
Serge Jodra
 
    La matière des planètes
Thérese Encrenaz
Directeur de recherche au CNRS; Directeur du département de recherches spatiales (URA 264), Observatoire de Paris, Meudon
 
    L'énergie des planètes
Serge Jodra
 
    Dans la ronde des soixante lunes
Olivier Forni
Chargé de recherche au CNRS Institut d'astrophysique spatiale (UMR 20), Orsay
 
    Les planètes telluriques  
    Mercure, sous le vent solaire
Yves Langevin
Directeur de recherche au CNRS, Institut d'astrophysique spatiale (UMR 20), Orsay, et Jean-Louis Bougeret Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire de recherches spatiales (URA 264), Observatoire de Paris, Meudon
 
    L'effet de serre sur Vénus
Daniel Gautier
Directeur de recherche au CNRS, Département de recherches spatiales (URA 264), Observatoire de Paris, Meudon.
 
    La Terre, Vénus, Mars et leurs volcans
Claude Jaupart
Professeur de Géophysique; Directeur adjoint de l'Institut de physique du globe de Paris
 
    D'où vient la Lune ?
Vanna Pialot
 
    Les bienfaits de la Lune
Claude Reyraud
 
    L'eau sur Mars
François Costard
Chargé de Recherche au CNRS, Centre de Géomorphologie (ER 109), Caen
 
    A l'écoute des ondes de Mars
Philippe Lognonné
Sismologue Directeur du département d'Etudes spatiales de l'Institut de physique du globe de Paris
 
    Les planètes géantes  
    Jupiter : confusion dans l'air
Pierre Drossard
Chargé de recherche au CNRS, Département de recherches spatiales (URA 264), Observatoire de Paris, Meudon
 
    Un anticyclone géant
Pierre Drossard
 
    Les "plumes" de Io
Emmanuel Lellouch
Astronome-adjoint, Observatoire de Paris, Meudon
 
    Saturne, l'année dernière…
Anna Alter et Philippe Testard-Vaillant
 
    Sous une pluie d'hélium
Claude Reyraud
 
    Deux milliards de dollars pour sonder la chimie de la vie
Claude Reyraud
 
    Un champ qui perd le nord
Anna Alter et Philippe Testard-Vaillant
 
    Neptune : on y perd son latin
Anna Alter et Philippe Testard-Vaillant
 
    Une planète transie de froid
Vanna Pialot
 
    Les confins du système solaire  
    Aux confins du système solaire
Jacques Crovisier
Astronome à l'Observatoire de Paris, Meudon
 
    De nouvelles planètes  
    Les premières nouvelles planètes, avant les autres
Anne-Marie Lagrange
Chargée de recherche au CNRS, Laboratoire d'astrophysique (U 5571) de Grenoble
 
       
  top Science & Vie - 1996-09-01