Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Univers >    - Quelques définitions
       - Quelques définitions  
    Hors série - Science & Vie - 1996-09-01      
albédo   L'albédo correspond à la fraction de lumière reçue par une surface qui est rediffusée. Sur Mercure, sa valeur moyenne est de l'ordre de 7%, comme pour la Lune.  
excentricité   L'excentricité d'une orbite elliptique représente le rapport entre la distance de ses foyers et son grand axe. Celle d'un cercle est nulle, et celle d'une parabole a pour valeur 1.  
ionosphère   Vers ses couches extérieures, l'atmosphère d'une planète ou d'un satellite donne naissance à une ionosphère, plasma partiellement ionisé par suite des bombardements des rayons solaires UV et X.  
périhélie   Grâce à la forte excentricité de l'orbite de Mercure, le périhélie - c'est-à-dire le point de l'orbite où la planète est la plus proche du Soleil - est très bien défini. Son avance séculaire -variation lente au cours du temps, toujours dans le même sens fut établie par Le Verrier en 1845 : elle est de 43 secondes d'arc par siècle.  
terminateur   On désigne par le terme terminateur la ligne de séparation entre la face éclairée et la face sombre d'une planète ou d'un satellite. Il s'agit de la ligne le long de laquelle le Soleil se lève ou se couche.  
géantes   Entourées d'anneaux et de multiples satellites, et sises à plus de cinq fois la distance de la Terre au Soleil, les planètes géantes, au fil de leur explorations, ne cessent de surprendre. L'atmosphère de Jupiter a moins d'eau et d'oxygène qu'on le pensait, et bien plus de carbone. Saturne rayonne d'avantage d'énergie qu'elle ne devrait le faire. Uranus présente le plus étrange de champs magnétiques. Quand à Neptune, elle cristallise toutes les failles des théories sur l'origine du système solaire.  
tellurique   Situées dans la proche banlieue de notre astre, les planètes telluriques sont de petite taille, de constitution voisine et dotées d'un faible nombre de satellites. Jusqu'à preuve du contraire, seule l'une d'elles, notre Terre, a bénéficié d'un climat assez clément pour y voir évoluer la vie : sa Lune n'y est sans doute pas étrangère. Quand aux trois autres, Mercure a un climat très contrasté, Vénus est une fournaise et Mars est complètement gelée.  
confins   Messagers du ciel : c'est par ce nom que les Anciens désignaient les comètes. Elles étaient pour eux signe d'un événement à venir. Aujourd'hui, les comètes nous parlent autrement. Elles sont, pour les astronomes, la preuve qu'au-delà de Neptune et Pluton, d'autres objets existent.  
    Le sommaire  
       
  top Science & Vie - 1996-09-01