Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Histoire >    - Egypte - L'astronomie au service du temps
 
       - Egypte - L'astronomie au service du temps  
    Yoanna Sultan R'Bibo - Les cahiers de Science & Vie, no. 129 - 2012-05-01      
    Egypte
La principale contribution astronomique des anciens Egyptiens est plus temporelle que spatiale :
on leur doit notamment le calendrier de 365 jours…
 
    Si les Égyptiens observent le ciel, c'est dans une tout autre logique que les Mésopotamiens. Plutôt que la divination, il s'agit pour eux de calquer la vie terrestre sur les rythmes célestes, avec le désir de renaître sous la forme d'une étoile dans le monde de l'au-delà. Nul besoin, par conséquent, de s'imposer des relevés aussi précis et systématiques que les Mésopotamiens. "En revanche, ils connaissent les éclipses, savent distinguer les planètes des étoiles, et ont même catégorisé ces dernières en deux groupes (les impérissables, qui peuplent la zone circumpolaire, et les décans, invisibles soixante-dix jours par an)", détaille Karine Gadré, docteur en astronomie de l'université de Toulouse, chercheur associé à l'Institut de recherche en astronomie et planétologie.  
   

Le zodiaque de Dendara (50 av. J.-C.), magnifiquement conservé, constitue la synthèse par les Grecs de connaissances astronomiques égyptiennes et mésopotamiennes. La figuration des constellations circumpolaires, de cinq planètes visibles et de. décans, est égyptienne. Celle des signes du zodiaque est d'origine mésopotamienne. (Reconstitution)

 
    L'observation du ciel se lit aussi dans l'architecture. Dès l'Ancien Empire, les Égyptiens se fondaient sur le lever ou le coucher de certaines étoiles sur le cercle de l'horizon pour orienter leurs monuments. Selon Karine Gadré, il est probable que "les monuments rituels, à l'est du Nil, aient été orientés vers le lever de certaines étoiles brillantes; et les monuments funéraires, à l'ouest du Nil, vers le coucher de ces étoiles". Les mégalithes de Nabta, datant de 4500 avant Jésus-Christ, sont ainsi orientés vers le lever de Sirius, Orion et de la Grande Ourse.  
       
  top Les cahiers de Science & Vie, no. 129 - 2012-05-01