Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Astronomie > Mystérieux événement céleste au VIIIe siècle
    Mystérieux événement céleste au VIIIe siècle  
    noAuteur - Ciel & Espace, no 506 - 2012-07-01      
    Que s'est-il passé dans le ciel entre l'an 774 et l'an 775 ?
En analysant les anneaux de croissance d'un cèdre millénaire, une équipe japonaise a détecté la signature d'un événement cosmique exceptionnel.
 
    À cette époque, le taux de carbone 14 (C14) dans l'atmosphère a augmenté de 1,2 %, soit 20 fois plus que sur les 10'000 dernières années.  
   

Régulièrement, le Soleil expulse des flots de particules qui, au contact de la Terre, déclenchent des aurores. Une gigantesque éruption, 100 fois plus puissante que toutes celles enregistrées jusqu'à présent, est-elle survenue en l'an 774 ?

 
    Le C14 est produit lorsque des rayons de très haute énergie en provenance de l'espace frappent les atomes de la haute atmosphère. Ce taux élevé de C14 suggère donc qu'un événement très énergétique a eu lieu en l'an 774 - par exemple, une gigantesque éjection de matière en provenance du Soleil (dite éjection de masse coronale, ou CME) 100 fois plus puissante que toutes celles enregistrées jusqu'à présent.  
    Ces résultats inspirent cependant une interprétation prudente. « L’échantillon analysé ne concerne que le Japon et ne permet pas de dire que l’événement est global », précise Guillaume Aulanier, spécialiste des interactions Terre-Soleil à l'observatoire de Paris. Certes, les chercheurs pointent l'existence de deux autres « pics » contemporains, dans deux autres endroits du globe, mais ces derniers sont moyennés sur 10 ans, donc beaucoup moins précis. « Il est tout à fait possible que l’événement relevé par l’équipe japonaise soit local et résulte de l'altération du champ magnétique, poursuit le Français. En effet, nous savons que les CME peuvent déformer le champ magnétique terrestre. On peut dès lors imaginer que, lors d'une série de CME d'intensité normale survenues au VIIIe siècle, un premier événement ait altéré le champ magnétique de sorte que, lors de la suivante, les rayons de haute énergie aient pénétré l'atmosphère à des latitudes plus basses qu'à l'accoutumée, au Japon par exemple. »  
       
  top Ciel & Espace, no 506 - 2012-07-01