Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Chimie > Hubble dévoile ses trésors
 
    Hubble dévoile ses trésors  
    Matthieu Le Chanjour - Ciel & Espace, no 510 - 2012-11-01      
    Ce patrimoine photographique a failli ne jamais quitter les disques durs où il était stocké…  
    Huit cent mille images prises par le télescope spatial Hubble dorment à l'abri des regards. Un véritable trésor que les scientifiques, avant tout intéressés par les mesures qu'ils récoltent, n'ont ni le temps ni la vocation d'exposer au grand jour. Pour y remédier, la Nasa et l'Agence spatiale européenne (ESA) ont ouvert ces archives sur le portail Hubble Legacy Archive.  
   

Moins de 1% des 800’000 photos réalisées avec Hubble depuis son lancement ont été vues du public

 
    Les passionnés d'astrophotographie ont ainsi pu dépoussiérer toutes ces données et les mettre en valeur. En tout, 2’800 nouvelles images sont venues enrichir le patrimoine visuel de Hubble. Elles ont été prises avec les caméras Advanced Camera for Surveys (ACS), Wide Field and Planetary Camera 2 (WFPC2) et Wide Field Camera 3 (WFC3), installée sur le télescope spatial en 2009. Tous ces instruments, couvrant un champ large, sont destinés à l'observation du ciel profond, c'est-à-dire des nébuleuses et des galaxies. Les participants avaient deux possibilités : soit choisir des clichés passés inaperçus, soit retoucher leurs trouvailles.  
   

La nébuleuse planétaire NGC 6153

 
    Cette nébuleuse planétaire, vestige de l’explosion d'une étoile, est principalement composée d'hydrogène et d'oxygène. Elle a été observée dans la constellation du Scorpion.  
   

La galaxie spirale M77

 
    M 77 est située dans la constellation de la Baleine, à 47 millions d'années-lumière de la Terre.  
   

La nébuleuse NGC 6153

 
    Cette nébuleuse planétaire, vestige de l'explosion d'une étoile, est principalement composée d'hydrogène et d'oxygène. Elle a été observée dans la constellation du Scorpion.  
   

La galaxie spirale NGC 4217

 
    Cette galaxie spirale de la constellation des Chiens de chasse est visible par la tranche. Voisine de M 106, elle est relativement facile à photographier avec un télescope d'amateur.  
   

L’étoile XZ Tauri

 
    Cet objet insolite n'aurait jamais été trouvé sans l'intervention de l'Américaine Judy Schmidt. Il s'agit d'une étoile très jeune, dont le vent stellaire a poussé des nuages de gaz à s'allumer en leur arrachant des électrons. L’étoile XZ Tauri se situe à 450 années-lumière de la Terre.  
   

La galaxie naine IC10

 
    Cette galaxie naine et irrégulière appartient au Groupe local, qui réunit les voisines de la Voie lactée. Située à 2.1 millions d’années-lumière, c'est le seul membre du Groupe local qui connaît des sursauts de formation stellaire.  
   

L’amas Abell 68

 
    L’amas de galaxies Abel 68 est situé dans la constellation du Petit Renard. Sa photo par Hubble révèle de nombreuses lentilles gravitationnelles. Cet effet optique provient de la déformation de l'image des galaxies lointaines par la force gravitationnelle de galaxies située à l'avant-plan.  
   

Le vestige de supernova SNR 0519-69

 
    Cette nébuleuse planétaire d'un rouge étincelant est le résidu d'une supernova, c'est-à-dire l'explosion d'un astre en fin de vie. L'absence d'étoiles jeunes dans son voisinage lui a permis de conserver une forme relativement sphérique.  
   

Le nuage IRAS 14568-630

 
    Ces nuées interstellaires n'ont pas la densité suffisante pour s'effondrer sur elles-mêmes et donner naissance à une étoile.  
       
  top Ciel & Espace, no 510 - 2012-11-01