Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Histoire > Kepler n'a pas assassiné Tycho Brahe
    Kepler n'a pas assassiné Tycho Brahe  
    noAuteur - Sciences et Avenir, no.791 - 2013-01-01      
    Johannes Kepler, le célèbre astronome allemand, n'est pas le meurtrier de son confrère danois Tycho Brahe.  
    La mort mystérieuse de ce dernier, en 1601, des suites d'une maladie soudaine, a toujours alimenté la rumeur. Elle fut relancée dans les années 1990, lorsqu'on examina des poils prélevés en 1901 sur l'astronome danois. Surprise : les analyses décelèrent une concentration en mercure 100 fois trop élevée, signant un empoisonnement potentiel ! Kepler, qui fut l'assistant de son aîné, faisait un coupable idéal pour certains. Outre les précieuses données d'observations de Tycho, qui lui permirent de mener ses travaux théoriques, l'Allemand hérita du poste de mathématicien impérial. Et les deux hommes entretenaient des relations houleuses, se disputant notamment au sujet de l'héliocentrisme de Copernic. Kepler n'était d'ailleurs pas le seul suspect. Christian IV, le roi du Danemark et de la Norvège, aurait haï Tycho Brahe en raison de sa liaison amoureuse avec sa mère. Une équipe danoise et tchèque vient de mettre fin au suspense. Après avoir exhumé les restes de l'astronome en 2010, les chercheurs ont examiné poils, os et dents. Leurs résultats sont formels : Tycho Brahe présentait un taux de mercure absolument normal les semaines précédant sa mort, et même au cours des dix dernières années de sa vie. Une autre hypothèse voudrait que l'astronome ait succombé à une infection du système urinaire.  
   

"Johannes Kepler et Tycho Brahe à l'observatoire de Prague", in "La Science et ses hommes», de Louis Figuier, 1876.

 
       
  top Sciences et Avenir, no.791 - 2013-01-01