Bienvenue Arts Sciences Technologies Tutoriels Vrac  
  Astronomie Mathématique Physique Textes  
 
 

Groupe  :   Invité

les Sarto's > Bienvenue > Sciences > Mécanique > Qui sera le mètre du monde ? (suite)
 
    Qui sera le mètre du monde ? (suite)  
    Denis Guedj - source - 2000-01-01      
    suite…

On décide de refaire entièrement la mesure du méridien.
Tous les savants ne sont pas d'accord.
 
    Il ne reste que l'Europe et seulement l'Europe de l'Ouest. Regardons d'un peu plus près. A l'extrême est, l'amplitude des arcs situés entre la Baltique et la Méditerranée 'dut cette portion d'Europe. Puis, c'est la masse des Alpes, elle rend impossible toute opération. L'Allemagne, la Suisse, l'Autriche et l'Italie sont exclues. Il ne reste que la France, avec un peu de Belgique et de Hollande au nord, un peu d'Espagne au sud.  
    La surface de la Terre n'offre dans aucune autre partie connue de pareille position. Regardons de plus prés encore cette France "si justement coupée par le 45e parallèle moyen".  
    Il ne reste qu'une bande située dans la partie centrale du territoire, disons entre 1° 5' de longitude est, passant par Toulouse, et 5° de longitude est, passant par Marseille. Au-delà de Toulouse, on serait confronté au franchissement des Pyrénées dans leur partie la plus haute; en deçà de Marseille, l'arc entre la mer du Nord et la Méditerranée serait trop long et sa répartition de part et d'autre du 45' parallèle par trop inégale.  
    Tous les méridiens de la zone citée plus haut conviennent donc. Il faut en choisir un. Or, parmi eux, il y a le méridien vedette, le méridien de l'Observatoire, le méridien de Paris, "la Méridienne".  
Ce sera lui   Il a sur tous les autres méridiens un énorme avantage, il est celui qui a été le plus souvent mesuré, et celui dont le plus grand arc a été mesuré. Entre 1739 et 1744, deux astronomes, Cassini de Thury et surtout l'abbé La Caille, ont mesuré l'arc Dunkerque-Collioure. Arc à cheval sur le 45e parallèle d'une ampleur "raisonnable", de 8,5°, et dont les extrémités sont situées au niveau de la mer. Un arc plus que convenable donc.  
    La mesure ayant été effectuée, il ne reste plus qu'à utiliser les résultats pour définir le nouvel étalon de mesure. Cela ne prendra que quelques jours.  
Ce n'est pas
ce qui arriva
  Laissons la parole à Condorcet : "L'Académie n'a pas jugé pouvoir ni s'en rapporter aux mesures déjà faites. (…) Elle a senti que travaillant pour une nation puissante, par les ordres d'hommes éclairés, et embrassant dans leurs vues tous les hommes et tous les siècles, elle devait s'occuper moins de ce qui serait facile, que ce qui approcherait le plus de la perfection, elle a cru enfin, une grande opération qui annoncerait le zèle éclairé de l'Assemblée nationale pour l'accroissement des lumières et le progrès et la fraternité des peuples, ne serait pas indigne d'être accueillie par elle." La perfection !  
    On décide de refaire la mesure du méridien. De la refaire entièrement ! Tous les savants ne sont pas d'accord, certains pensent que la précision des mesures de 1739 était plus que suffisante.  
    On refera la mesure, mais en allongeant l'arc mesuré. Suivons la Méridienne jusqu'à la mer : au nord, Dunkerque; au sud, Barcelone. En allant jusqu'à la grande cité de Catalogne, on gagne 2°. Deux degrés situés au sud du 45' parallèle qui rendent l'arc plus équitablement partagé par ce parallèle.  
    Par ailleurs, il est, peut-être, une raison politique à cet allongement par-delà les Pyrénées. Leur franchissement permet à l'arc mesuré de ne pas être totalement indus dans le territoire français. Enjambant la frontière, il devient binational. Avec un arc franco-espagnol, il sera plus difficile de faire grief à la France de monopoliser l'espace de la mesure concrète.  
    La phrase qui va lancer la grande opération de mesure sur le terrain peut enfin être formulée : "Nous proposerons donc de mesurer immédiatement un arc de méridien depuis Dunkerque jusqu'à Barcelone." Ce sera la plus grande opération géodésique jamais entreprise jusqu'alors.  
       
  top source - 2000-01-01